L’abbé Lemire à St François d'Assise 1866-1893
> ACCUEIL <



L'ancien couvent des Capucins 

C’est à 13 ans que Jules Lemire quitte la ferme de Vieux Berquin pour venir faire ses études à l’Institution St François d’Assise, collège libre d’Hazebrouck dans lequel il passera 6 années.
Il entre en classe de en 1866 soit un an seulement après la première rentrée scolaire dans l’ancien couvent des Capucins transformé désormais en collège par Jacques Dehaene.
Élève brillant, il obtient chaque année de nombreux prix et en 1870, il fait don de ceux-ci au profit des soldats français alors en guerre contre la Prusse.


Jules Lemire, élève de Rhétorique

La déclaration de guerre avait d’ailleurs empêché Jacques Dehaene d’inaugurer le nouvel orgue de la chapelle.
A cette époque, l’élève Lemire utilise le cloître des Capucins comme préau de récréation et fréquente quotidiennement la chapelle dédiée à St Antoine.
Ses condisciples sont alors Charles Patinier, Léonce Bridoux qui fut le premier élève de St François a être nommé évêque en 1888 et Rémi Isoré qui fut béatifié en 1955.
En 1871 Jules Lemire alors élève de Rhétorique, signe, en tant que président le registre de la société Saint-Vincent de Paul créée dès 1865.


1873, Jules Lemire surveillant

C’'est finalement le 10 Août 1872 que Jules Lemire décroche ses deux baccalauréats ès lettres et ès sciences à Saint-François.
Grand séminariste il rejoint alors l’équipe de professeurs du petit séminaire en tant que surveillant en 1873 puis devient professeur de troisième en 1874 puis professeur adjoint de philosophie en 1875.
Ordonné prêtre en 1878 il est désigné comme professeur dans l’Institution où il a fait ses études secondaires.

 


La chapelle dédiée à Saint-Antoine

De 1878 à 1881, il y enseigne la philosophie. A partir de 1881, année où Mr Baron devient supérieur il enseigne la rhétorique jusqu’à son élection en 1893.
Populaire parmi ses élèves, le professeur Lemire avait pour principe d’annoter la partie bien traitée d’un devoir d’un grand " BON " ou " il y a du bon " et il soulignait d’un grand trait les erreurs repérées.
Mais L’Abbé LEMIRE se transformait quand il apparaissait en chaire à la Chapelle.. et les élèves l’écoutaient avec charme et avidité


Jules Lemire et ses élèves en 1885

Il était également chargé de diriger la lecture faite par un grand élève au réfectoire. L’abbé se tenait sur l’estrade où était dressée la table des professeurs et surveillait le lecteur. Parmi les lectures faites, figura d’ailleurs une fois l’un de ses ouvrages. " L’abbé Dehaene et la Flandre " qu’il avait commencé à écrire dès 1882.
C’est finalement dans le cloître en 1893 que l’abbé discuta longuement avec son évêque de sa volonté de se présenter aux élections législatives. Ce qu’il fit, malgré l’opposition de sa hiérarchie.
Il fut donc obligé de quitter St François en 1893 après y avoir passé 25 ans et commença alors sa carrière politique.



Les professeurs en 1888

ACCUEIL